Partagez | 
 

 Le premier Sons chez moi (PV Jax)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité






MessageSujet: Le premier Sons chez moi (PV Jax)   Dim 2 Jan - 18:44

il fallait vraiment qu'il y ait urgence et que je sois déboussolée pour avoir amené Jax chez moi comme ça. Mais cete histoire de voiture qu'un client réaclcitrant m'avait "gentiment" et "artistiquement" étoilée, je veux parler des vitres qui semblaient avoir subi une explosion dans un attentat terroriste. Je revoyais encore ce type en train de se défouler ou plutôt je l'entendais car j'étais encore à l'intérieur en train de me rhabiller quand ça s'était produit. Et le premier que j'avais appelé, encore toute tremblante de peur c'était Jax. Je pouvais compter sur lui et je n'avais attendu que quelques minutes, des minutes qui certes m'avaient paru interminables, craignant de voir ce malade revenu sur ses pas, mais bon, ça allait mieux maintenant.

Dès que j'avais franchi le pas de la porte j'avais enlevé mon haut, me retrouvant les seins à l'air. J'étouffais sinon et j'avais des bouffées de chaleur. Je m'affalais dans un fauteuil, complètement lessivée suite à ce qui venait de se passer. Mon appartement était plutôt confortable et ça pouvait surprendre quand on venait de franchir les derniers mètres menant à l'immeuble et qu'on était entré dans le hall, un peu pourri, à l'image du quartier. C'est sûr que c'était pas le quartier le plus luxueux de la ville et c'est pour ça certainement que je venais jamais ici avec un Sons. Moi, l'une des poules du club, je me devais d'aller dans des endroits plus en rapport avec leur standing.

"si tu veux tu te sers un whisky ... y'en a la bas dans le bar, dans l'angle ... et c'est du bon, réservé aux invités de marque ... comme toi! tu en dis quoi de mon appart? c'est mieux dedans que dehors?"

J'étais vraiment trop nase pour lui servir un verre pour l'instant. J'espérais que je paraitrais pas trop moche avec mon visage sans doute encore marqué par ce qui venait de se produire. Il me fallait juste quelques minutes pour récupérer. J'eus soudain terriblement envie de fumer un peu d'herbe pour me remettre les idées plus gaies et j'attrapais mon sac, fouillant dedans pour en tirer un joint déjà préparé. Soudain je réalisais que jax était là et j'avais pas envie de me laisser aller à ça devant lui. je rangeais le tout dans le sac en espérant qu'il n'ait rien vu.

"tu m'amènes un verre aussi .. et tu viens t'asseoir à côté de moi ...?"

Je le regardais faire et je le trouvais particulièrement séduisant. Ce mec j'en rêvais si souvent. J'aurais tellement aimé être autre chose pour lui qu'une poule qui s'envoie en l'air avec le premier mec qui passe ... surtout s'il a un peu de tune. Mais je ne savais vraiment pas comment m'y prendre pour casser cette image. C'était bien le premier qui me faisait cet effet-là.
Revenir en haut Aller en bas
Jax Teller
Ways of doubt on my road
avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 02/08/2010
Age : 36
Emploi : Mécanicien



Anarchy On Me
Titre: Vice Président
Distinctive:
Tatoo:


MessageSujet: Re: Le premier Sons chez moi (PV Jax)   Lun 3 Jan - 4:48

Les instincts de Jax avaient ressurgit depuis qu’Ima l’avait appelé. Quand il avait apprit ce que ce sale client avait fait, il n’avait qu’une seule envie, lui faire sa fête, histoire de lui rappeler de ne plus jamais s’en prendre à une femme et en particulier à une poule ou n’importe quelle fille en relation avec le club de près ou de loin. Mais sûr le coup l’actrice semblait avoir plus besoin de sa présence que de représailles immédiates, en tout cas c’est ainsi qu’il l’avait compris. Il s’en occuperait plus tard, il finirait bien par savoir, soit la belle lui dirait, soit il mènerait son enquête et finirait bien par le retrouver. Et heureusement pour lui il ne s’en était prit qu’à la voiture et non à la jeune femme, chose qui lui aurait valut bien pire que ce que le VP envisageait déjà de lui faire, à savoir lui faire avaler quelques dents, ça remet les idées en place…

Quoi qu’il en soit, c’était la première fois qu’il allait chez la blonde et il dut s’avouer à lui-même qu’il pensait que les films payaient mieux que de quoi s’offrir un appartement dans ce sale quartier. D’ailleurs, il aurait bien aimé qu’elle n’habite pas ici, qu’elle soit dans un coin un peu plus Secure, parce que là ça craignait, pas ce soir il était là, mais tout les autres soirs, elle devait bien rentrer seule parfois nan ? Le logement en lui même était plutôt mignon bien aménagé et agencé par son occupante, mais l’immeuble autant que le secteur, ça n’était pas du tout ce que Jax se serait imaginé. Quand au fait qu’elle se mette à l’aise de cette manière, il fut surprit, mais après tout elle était chez elle, il n’avait donc pas vraiment son mot à dire, cela dit il était tout de même gêné de la voir ainsi les seins à l’air, ainsi il faisait tout pour ne pas être trop près d’elle. Pourtant combien de poules avait-il baisé, et elles avaient souvent les siens à l’air, en soirée, devant tout le monde, mais là c’était différent, il n’aurait su expliquer exactement pourquoi, le fait d’être chez elle, l’était d’esprit dans lequel il était, plutôt énervé, et celui dans lequel elle devait être, passablement choquée. Il n’avait aucun envie de lui sauter dessus, même si ses instincts de tueur réveillés, les envies sexuelles n’étaient jamais loin si vous voyez ce que je veux dire.

Il fouilla donc dans les placards sans demander son reste pour éviter de la regarder, il se servit un verre et lorsqu’elle lui demanda, il lui en servit un et le lui apporta mais il rétorqua :

« Si tu veux que je m’assoie à coté de toi, il va falloir que tu te rhabilles… »

Il ne devait vraiment pas être dans son assiette pour demander à Ima la bonasse de se rhabiller et encore moins pour lui laisser lui parler comme ça, mais bon, il n’allait pas l’accabler davantage…

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Le premier Sons chez moi (PV Jax)   Lun 3 Jan - 7:17

Jax avait trouvé le whisky et servi deux verres, de bonnes doses et j'en avais bien besoin après tous ces événements quelque peu fâcheux, c'est le moins que l'on puisse dire. Mon palpitant commençait à se calmer un peu. J'observais l'homme qui était un des leaders des Sons, juste après Duncan, et il me semblait déceler une certaine gêne chez lui. J'en eus rapidement l'explication quand il me demanda de me rhabiller pour venir s'asseoir à mes côtés. Je le regardais d'abord un peu médusée par cette réaction un peu prude. Je m'y attendais si peu, habituée à montrer mes nichons à tous les hommes ou presque, et pas seulement ça d'ailleurs. Je finis par éclater de rire.

't'es bien le premier Sons à me dire ça ! quand on est une des pouffes attitrées du club comme moi ... ya rien de choquant de montrer son corps. Mais bon ... je vais faire ce que tu me demandes..."

J'avais pas envie que Jax soit mal à l'aise ici ou, pire, se casse. je tenais trop à lui, même s'il ne se doutait certainement pas des sentiments que j'éprouvais pour lui. C'était bien le seul homme dans la ville pour lequel je pouvais parler de sentiment et pas seulement de plaisir et de cul. Si ... dans un autre registre il y avait Laroy auquel quelque chose de fort m'unissait qui ne se limitait pas au plaisir charnel. Mais je savais bien qu'avec le vice-président des Sons je n'avais aucune chance d'entamer une véritable histoire d'amour. Cela ne m'empêcherait pas d'essayer de le séduire mais l'image de la pute qui s'envoye en l'air avec tous les mâles du coin, qui traîne au club ou accourt au premier coup de téléphone pour répondre aux besoins de sexe assez primaires, cette image-là me collait à la peau et je ne faisais pas grand chose pour m'en dépétrer.

Je saisis donc le top que j'avais enlevé et jeté un peu n'importe comment sur le dossier du canapé pour me rhabiller. Je devenais un peu plus présentable bien qu'étant encore dans une tenue qui ne laissait guère de doutes sur le genre d'activité que je pratiquais. Je n'allais pas raccoler les mecs avec des habits de petite bourgeoise un peu coincées qui vont à la messe le dimanche. Je bus une bonne gorgée du whisky qu'il venait de me tendre. L'alcool glissa dans mon corps et je profitais de cette sorte de quiétude qu'il instillait déjà dans mes veines. Je regardais Jax avec un petit sourire.

"bon alors ... tu as pas répondu à ma question ... tu m'as pas dit ce que tu pensais de l'appart."

Je préférais partir sur ce terrain-là plutôt que de parler tout de suite de ce qui m'était arrivé. Et puis ça m'évitait aussi de voir l'homme qui était là devant moi comme quelqu'un que j'avais envie de séduire pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Jax Teller
Ways of doubt on my road
avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 02/08/2010
Age : 36
Emploi : Mécanicien



Anarchy On Me
Titre: Vice Président
Distinctive:
Tatoo:


MessageSujet: Re: Le premier Sons chez moi (PV Jax)   Jeu 6 Jan - 8:33

Certes la réaction d’Ima fut un peu vexante pour le jeune homme, pour un mec qui se prétend sans limite et sans peurs, ce genre de réaction un peu prude peu paraître étrange, le fait qu’elle éclate de rire le ramena à la réalité, celle des Sons et plus celle du pare-choc de la blonde. Il secoua la tête pour tenter de se remettre et bu une gorgée du liquide ambré les idées en place et répondit avec un sourire malicieux :

« Nan, mais si tu veux pas que je te saute dessus tout de suite, il vaut mieux mettre un bout de tissus sur tes nichons »

Quoi, qu’y a-t-il de mal dans le fait de dire la vérité, c’était profondément ce qu’il pensait, alors pourquoi ne pas lui dire cash, car elle avait raison au fond, il n’y avait rien de coquant en soi, le jeune homme avait même l’habitude, c’était comme ça à chaque fête du club, les gonzesses à poil et tout le bordel, mais il sautait rarement sur les filles devant tout le monde, même quand il était très alcoolisé, à croire qu’il était pudique, pas envie de s’exhiber à baiser devant ses potes contrairement à certains autres, que la fille soit une poule ou pas, il préférait faire ça à deux, dans l’intimité, prendre son temps, être tranquille. Du coup, c’était différent pendant les fêtes et ici, là il n’y avait personne pour regarder, les voisins ? Le blondinet jeta un coup d’œil par la fenêtre, il y avait un sacré vis-à-vis putain, fallait espérer qu’Ima ferme les rideaux tout de même, il savait qu’elle n’était pas pudique, mais ici, c’était tout de même risqué de se montrer à moiti à poil devant les voisins, on ne sait jamais ! Bref, malgré se vis-à-vis, c’était plutôt intime et même douillet et ça donnait de plus en plus envie au VP de voir si l’actrice méritait sa réputation…

La jeune femme se rhabilla et comme promis, Jax s’assit à côté d’elle. Il bu son whisky d’un traite un peu désemparé après cette histoire de t-shirt. C’est alors qu’elle lui rappela une question qu’elle lui avait posée. Un peu interloqué, il la regarda avec un sourcil levé avant de répondre.

« Tu m’avais posé une question désolé, j’avais pas entendu »

Effectivement, Jax n’avait vraiment pas entendu la question, tellement qu’il doutait qu’elle lui ait posée. Il était légèrement déconcentré par la… semi nudité de la belle blonde. Difficile de garder son sérieux et ses esprits lorsqu’on a une telle femme devant les yeux, et qui plus est ses seins, refaits certes, mais tout de même agréable à regarder. Un homme est un homme et un homme c’est bien connu ne pense pas avec sa tête, dès lors qu’une jolie fille croise son regard c’est la folie là haut, alors imaginez quand celle-ci fait tomber le haut ! Il répondit donc à la question posée après un instant d’hésitation et en essayant de reprendre ses esprits.

« Ben l’appart est sympa, par contre le quartier… J’espère que t’as un spray lacrymo dans ton sac au cas ou ! »

Il souriait, mais au fond il se demandait pourquoi elle vivait-là, Luann ne la payait pas ou quoi ?!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Le premier Sons chez moi (PV Jax)   Ven 7 Jan - 13:21

Jax n'avait pas tort. Cette manie que j'avais de me balader toujours à poil dans mon appart c'était pas forcément raisonnable et ça pouvait passer pour un "appel au viol"! C'était d'ailleurs peut-être ce que c'était dans ma tête. Il est vrai que j'avais l'habitude de me balader souvent toute nue ou presque, que ce soit dans les studios de tournage, dans les motels un peu sordides où je me faisais de la tune ou au club où je jouais les poules. J'étais donc pas vraiment du genre 'vierge effarouchée" ou timide. Et ça faisait un bail que ça durait, près de 8 ans maintenant, du jour où j'étais partie de chez mes parents.

Avec un autre que lui j'aurais sans doute pas écouté le conseil mais avec Jax, c'était différent. Il semblait pourtant un peu dérouté par cette épisode ! cela m'amusait parce que j'imaginais bien que c'était pas les premiers nichons à l'air qu'il voyait. Il pouvait vraiment faire preuve d'une grande pudeur ce mec. Cela me remit en mémoire que sa vie privée ne s'étalait pas au grand jour. Il y avait bien cette Tara que je pouvais pas sentir ... mais il y avait aussi pas mal de faits douloureux ou cachés dans sa vie. Celle-ci n'avait pas toujours été rose.

Il finit par reconnaitre que l'appart était pas mal mais que le quartier ... plutôt craignos. J'en convenais bien volontiers chaque fois qu'on me disait ça. Et en général les gens se demandaient pourquoi j'étais assez folle pour vivre ici. Je gagnais peut-être correctement ma vie, entre les films X, les petites fêtes chez les Sons et les passes avec mes clients. Bon les Sons c'était plutôt pour entrenir le standing. Les clients, ils payaient pas toujours correctement, j'en voulais pour preuve ce qui m'arrivait ce soir avec ce tordu qui m'avait bousillé ma caisse. Et en plus ... échaudée par ce qui m'était arrivé quelques années plus tôt je préférais en mettre un peu de côté. Et moi j'avais pas les moyens de m'offrir une belle baraque dans un quartier huppé. Cela voulait dire prendre quelques précautions si je voulais pas me faire attaquer.

"ouais la bombe lacrymo j'en ais dans le sac ... mais des fois c'est pas ceux que tu t'attends à voir te tomber dessus qui se montrent les plus terribles..."

ce serait peut-être un moyen d'aborder la question pour laquelle je l'avais appelé à l'aide. car j'avais failli l'oublier ce truc! Jax me troublait aussi. Avec lui j'avais toujours plein d'idées en tête, les unes un peu cochonnes, les autres plutôt "fleur bleue". celles-là ça m'arrivait jamais avec d'autres mecs. Les autres je pensais qu'à ce qu'ils avaient entre les jambes. Lui non, j'y pensais aussi mais pas seulement.

"Bon ... tu t'es pas demandé pourquoi je faisais appel à toi à une pareille heure? ..."

Au moment de parler de ce qui m'était arrivé je me collais à lui sur le canapé, jambes repliées ... faisant un peu profil bas. Parce qu'il allait me dire que je devrais faire attention et arrêter d'aller coucher à droite, à gauche avec le premier mec qui passe.
Revenir en haut Aller en bas
Jax Teller
Ways of doubt on my road
avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 02/08/2010
Age : 36
Emploi : Mécanicien



Anarchy On Me
Titre: Vice Président
Distinctive:
Tatoo:


MessageSujet: Re: Le premier Sons chez moi (PV Jax)   Mar 11 Jan - 23:18

Avec ça façon d’être, ses vêtements ras la moule, son allure et son coté salope, il était évidement qu’elle ne s’attirait pas que des amies, déjà les femmes, les régulières ne pouvaient pas la voir, mais ça c’était le jeu depuis la création du club, Jax n’en avait que faire, mais dans ce quartier c’était plutôt dangereux même si le jeune homme doutait qu’une seule personne ici n’ose s’en prendre à elle en sachant qu’elle était une poule de Samcro et qui plus est une poule qui rapporte indirectement avec les films, même si c’était Luann qui encaissait, mais en tant que femme d’Otto, ses profits étaient important aux yeux du MC. Donc le club ferai en sorte de la garder en un seul morceau et présentable pour la caméra malgré ses conneries qui auraient valut à la plupart des autres poules un jetage à coup de pieds au cul car ils n’avaient pas comme habitude de perdre leur temps avec les filles qui faisaient n’importe quoi, d’ailleurs normalement les putes n’étaient pas acceptées !

Jax acquiesça ensuite à ce qu’elle disait, il était bien placé pour le savoir, s’il s’était attendu à ce que tous les membres le mettent à m’amende à l’élection du nouveau président… Quoi qu’il en soit, il aurait aimé être sûr qu’Ima était en sécurité, et à la fois le quartier et ses agissements indiquaient plutôt l’inverse. Il était comme ça, il protégeait ses femmes, même si la blonde ne faisait pas partie de son harem, en tant que poule elle faisait partie des femmes dont il devait prendre soin encore mieux que n’importe quelle nana de Charming qu’il se faisait déjà un point d’honneur de protéger tant bien que mal et au vue des derniers événements, plutôt mal, mais passons. Il avait lui aussi besoin de se détendre et il allongea ses jambes et se cala bien au fond du douillet canapé.

« C’est confortable en tout cas… »

C’est alors qu’Ima lui parla de ce qui était arrivé, enfin, en réalité elle remit le sujet sur le tapis sans réellement s’expliquer, Jax avait déjà pris son air réprobateur sentant le coup arriver. Elle faisait ce qu’elle voulait certes, mais se mettre en danger avec ses conneries n’était pas dans ses attributions si elle voulait toutefois que le club et lui en particulier continue de la protéger. Il ne fallait pas non plus aller chercher la merde et ensuite venir pleurer dans les Harley. Il Hocha la tête en attente de la suite de l’histoire car après tout c’était bien tout ce qui l’intéressait pour le moment, même s’il devait avouer que la blonde sentait bon et que le rapprochement qu’elle avait entreprit ne le laissait pas totalement froid. Le jeune homme avait parfois l’impression qu’elle se comportait différemment avec lui et avec les autres. Elle semblait plus calme, moins extravertie, plus posée et elle avait accepté de se rhabiller ce qui n’était pas gagné à la base, elle l’écoutait, elle ne faisait pas sa petite conne comme avec certains mecs qu’elle allumait juste pour le plaisir de voir leurs yeux briller ou avec les Old Ladies qu’elle semblait aimer avant toute chose rendre jalouse.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Le premier Sons chez moi (PV Jax)   Jeu 13 Jan - 19:13

Je savais pas trop comment aborder cette affaire et je tournais un peu autour du pot. Mais je sentais bien que Jax se demandait où je voulais en venir. Je repensais à ma voiture en piteux état et à ce cinglé qui non seulement avait pas voulu payer mais en plus avait démoli l'avant de ma caisse. J'avais bien gagné ma soirée. Ce mec m'avait baisée au propre et au figuré. Et je pestais encore plus de m'être fait avoir comme une bleue! J'allais devoir tourner un peu plus pour Luann. Cela ne me dérangeait pas en soi parce que finalement j'aimais bien tourner dans des films porno mais ... ça me faisait chier de devoir payer pour la folie d'un con.

Je regardai Jax qui s'était tranquillement installé et qui trouvait mon appart confortable. Je me collais encore un peu plus à lui, sentant le contact agréable de son corps. Ca m'amusait de l'allumer un peu avant de lui dire vraiment pourquoi je l'avais appelé. Je fis même glisser mon doigt le long de sa joue, lui montrant un air pensif et un peu gamine malgré tout.

"j'ai amené un client au motel ... pas loin d'ici... un mec qui m'avait été conseillé. Tu parles! un radin qui a jamais voulu payer! ... et comme je faisais un peu de chantage ... il a pas aimé et il a bousillé ma caisse."

Bon c'était l'avant de ma voiture qui avait morflé mais vu l'état dans lequel il l'avait mise!... C'était bien des trucs qui pouvaient arriver qu'à une meuf comme moi ça! Et en plus des dégâts j'avais eu la trouille de ma vie. En me remémorant les événements et en racontant au beau jeune homme qui se trouvait dans mon canapé, j'en tremblais rien que d'y penser. Je réalisais que je devais être un peu inconsciente de faire un boulot pareil dans un coin aussi sordide. je risquais gros mais cela ne m'empêcherait sans doute pas de recommencer. C'était plus fort que moi.

le seul bon côté des choses c'est que ça m'avait donné l'occasion de faire appel à Jax. Et ça si je pouvais le faire tous les jours. Toutes les excuses seraient bonnes. Il allait peut-être par finir par se demander si je cherchais pas justement à le faire venir. Mais c'était la première fois qu'il venait chez moi. je me penchais au-dessus de lui.

"Je pensais ... enfin ... je sais pas trop comment faire pour ma caisse. Elle peut plus bouger et moi ... je suis pas douée question mécanique ..."
Revenir en haut Aller en bas
Jax Teller
Ways of doubt on my road
avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 02/08/2010
Age : 36
Emploi : Mécanicien



Anarchy On Me
Titre: Vice Président
Distinctive:
Tatoo:


MessageSujet: Re: Le premier Sons chez moi (PV Jax)   Lun 17 Jan - 9:38

Jax s’impatientait quelque peu, il n’aimait pas quand on n’annonçait pas la couleur directe, ne pas savoir à quoi s’en tenir et encore plus perdre son temps à tourner autour du pot, ainsi il soupira brièvement bien qu’il essayait de cacher son agacement à la belle Ima pour ne pas lui mettre d’avantage la pression. En effet elle semblait déjà bien mal en point, pas physiquement heureusement, mais moralement, le blondinet ne saurait dire pourquoi, mais ce qui s’était passé l’avait beaucoup affecté, beaucoup plus qu’il aurait cru. Effectivement une voiture en vrac c’est chiant, mais pas de quoi se mettre dans de tels états, d’autant que, elle le savait, il était là lui le club et bien sûr le garage pour qu’elle puisse avoir une autre caisse le temps de réparer la sienne. Pourtant, elle finit par tout lui dire d’un bloc et à mesure qu’elle parlait le blondinet sentait son sang bouillir en lui de plus en plus jusqu’à l’explosion dès la fin de la phrase de la belle.

« QUOI ?! »

Il se leva sous le coup de l’émotion et commença à crier sans cacher sa rage.

« Putain de connard ! Je vais le buter, je vais le buter ! »

Il se rassit aussi soudainement qu’il s’était levé et prit Ima par les épaules en la fixant droit dans les yeux.

« Il t’a fait quelque chose ? »

Perdant de nouveau son calme il finit par serrer son étreinte, ses doigts sur le haut de ses bras en criant rouge de colère, les yeux perçant, prêt à en découdre.

« DIS MOI S’IL T’A FAIT DU MAL ! »

Évidement la réaction de Jax n’allait pas calmer cette pauvre blondinette qui tremblait déjà en se remémorant les événements, elle pouvait avoir eut peur effectivement ça aurait pu être pire. Le VP se calma un peu, toujours bouillant à l’intérieur il avait surtout envie de buter le type se répétant en pense qu’il allait le tuer et lui faire manger ses couilles ainsi que ses dents, mais son visage se radoucit, il lâcha la belle un instant avant de la reprendre tendrement dans ses bras la serrant contre lui pour la calmer à son tour. Il passa la main dans ses cheveux, retirant quelques mèches éparpillées, rangeant tout ça, pour s’occuper et essayer de reprendre totalement son self-control.

« On va s’en occuper. »

Dit-il sur un ton bien plus calme qu’avant. Il prit son téléphone et appela sur le champ le garage, évidement à cette heure-ci personne ne répondit. Il appela alors Ope sur son portable et son meilleur ami lui promit de passer prendre la voiture de l’actrice et de l’emmener au garage.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Le premier Sons chez moi (PV Jax)   Ven 18 Fév - 8:14

Je m'attendais pas vraiment à une telle réaction de Jax. je savais bien qu'il était plutôt le genre de mec à avoir le sang chaud. Mais je n'aurais pas imaginé qu'il se mettrait dans un état pareil pour une meuf comme moi, une fille qui couchait à droite, à gauche. Et pourtant il était devenu prseque hystérique à foce de me demander si le mec m'avait fait du mal. Il insistait et répétait sa question, devenu presque rouge de colère. Cela me fit chaud au coeur car cette réaction me montrait qu'il se préoccupait de moi. Mon combat n'était peut-être pas perdu. A moins que ce soit simplement la réaction d'un homme qui n'aime pas qu'on touche à "sa chose", à "ses meubles", à 'ses biens". Car je n'était finalement que cela pour les membres du club ... une jolie poupée qui sait bien écarter les cuisses quand il le faut. Avec d'autres que Jax cela ne me dérangerait pas ... je m'en satisfaisais même largement et j'y trouvais mon compte. Avec lui c'était un peu différent bien que j'ai aussi appris à m'en contenter.

Pris dans sa rage, il posa ses mains sur mes épaules. Et, toujours hurlant et perdant quelque peu le contrôle de lui-même, Jax continuait à me demander si le mec m'avait fait du mal. Il se mit à appuyer plus fortement et je sentais la puissance de ses muscles à la pression de ses mains sur mes épaules. Il ne se rendait même pas compte à quel point la rage lui faisait perdre tout recul avec les événements. Je tremblais, une réaction provoquée à la fois par l'évocation restrospective de ce que je venais de vivre avec l'incident de ce "client" et le comportement de Jax. croyant bien faire il me mettait un peu plus la pression. Il dut s'en rendre compte car il relâcha la pression sur mes épaules et me libéra.

Il en revint à un comportement plus normal et, quelque peu radouci, me prit dans ses bras. L'étreinte me fit un bien fou et je sentis les palpitations de mon coeur qui se calmaient. Il passait ses mains dans mes cheveux blonds et me souriait maintenant. J'étais si bien dans ses bras. Et finalement quand il me dit qu'on allait s'en occuper, je ne savais même pas s'il parlait de la voiture ou du mec. Mais cela m'importait peu. Ce qui m'importait c'était d'être dans ses bras, bien au chaud. J'avais une sensation agréable de sécurité. Il passa quelques coups de fil et me confirma qu'un ami allait passer récupérer la voiture pour l'amener au garage. J'écoutais cela mais j'étais sur un petit nuage.

"Merci Jax ... tu es un chou..."

Je lui déposais alors un gros baiser sur ses joues puis mes lèvres cherchèrent les siennes. J'avais furieusement envie de goûter à ce fruit tant désiré, de sentir la chaleur de son corps, de m'abandonner entre ses bras et de le remercier à ma façon, comme je savais si bien le faire avec les hommes. Mais je savais qu'avec lui c'était différent, qu'il n'y aurait aucun calcul, aucune arrière-mensée mercantile de ma part.

"tu as un moment ? .... on peut ..."

Je ne finis pas ma phrase et commençais à déboutonner le haut de sa chemise pour que mes lèvres puissent, après s'être longtemps attarder sur sa bouche, venir effleurer son torse puissant, sentir la chaleur de sa peau. Je le sentais maintenant apaisé.
Revenir en haut Aller en bas
Jax Teller
Ways of doubt on my road
avatar

Messages : 692
Date d'inscription : 02/08/2010
Age : 36
Emploi : Mécanicien



Anarchy On Me
Titre: Vice Président
Distinctive:
Tatoo:


MessageSujet: Re: Le premier Sons chez moi (PV Jax)   Mer 2 Mar - 14:33

Quelque soit la fille, même une pute, même Ima, même s’il la considérait comme une fille facile et tout ce que vous voudrez, il détestait qu’on touche une femme, que se soit pour la frapper ou pour la violer, il ne supportait pas ça. Pour lui les femmes étaient trop précieuses pour qu’on leur fasse du mal, il considérait tout homme qui s’attaque à une femme comme un lâche, qu’au moins il ait les couilles de s’attaquer à quelqu’un de sa force ! Malgré ce qu’il pouvait penser d’elle et de ses frasques, il la considérait quand même comme une femme et qui plus est comme l’une de ses femmes. Ces femmes c'est-à-dire, les régulières de tous les Sons, ses copines, sa mère et les actrices de Luann, un sacré harem ! Mais évidement il ne couchait pas avec la moitié de ses femmes, seulement en tant que Vice Président de Samcro il n’imaginait pas laisser passer un acte de violence quel qu’il soit sur l’une d’elles. C’était son rôle de protéger son club autant que de protéger les familles des membres et en quelque sorte les petites protégées de la femme d’Otto faisaient partie de cette famille quelque soit leurs agissements et malgré des relations pas très recommandables qu’elles pouvaient entretenir.

Donc oui, l’idée qu’il ait pu abuser d’elle ou la battre le mettait hors de lui de la même manière qu’il tuerait quiconque touchait à sa mère ou à Sid par exemple, non seulement parce que c’était comme de s’attaquer à un membre du club, mais même encore pire, car elles étaient des femmes. Macho Jax ? Totalement, son sentiment était un subtil mélange entre le fait qu’il n’aime pas qu’on touche à ses choses, ses amis, ses femmes, son club et le fait qu’il avait une responsabilité envers elle. S’il l’avait dit, elle aurait pu mal le prendre et aurait eut toutes les raisons de se faire, car ça n’était pas parce qu’il l’appréciait particulièrement que ça le rendait dingue, c’était parce que s’attaquer à quelque chose faisant partie du club était un crime contre le club lui-même et qu’il ne pouvait le tolérer, comme un lion protège son territoire. Mais se rendant compte qu’il lui faisait peur, il finit tout de même par se calmer.

Ah ce qu’il aimait ça, il s’en rendit compte quand elle el remercia, il adorait être le sauveur de ses dames, ça l’excitait au plus haut point. C’était dans sa nature de ne pas résister au charme d’une belle fille autant que d’être une sorte de héro des temps modernes. Cela dit, il n’avait rien d’un héro, pas assez sage, pas assez lisse, pas vraiment fidèle, il n’avait du chevalier que le côté sexy et loyal, et encore, même ça, ça lui faisait parfois défaut. Mais il n’en était plus à se demander s’il était un héro ou non, Ima était en train de lui faire du gringue et il n’avait plus vraiment envie de résister. Il pensa qu’il n’avait toujours pas eut de réponse à sa question…

* Au diable, on s’en fout, si elle ne veut pas me le dire après tout… *

Elle commença à déboutonner sa chemise alors qu’elle l’embrassait, et lui, il se laissait faire, entre l’énervement et le désir, il ne savait pas trop où il était ni ce qu’il faisait. Il ne répondit rien, mais son attitude « tait une réponse en elle-même. Il commença à poser ses mains sur les hanches de la belle, les faisant glisser derrière son dos.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Le premier Sons chez moi (PV Jax)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le premier Sons chez moi (PV Jax)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sons Of Anarchy RPG :: ANARCHIVES :: You ain't comin' back-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com