Partagez | 
 

 Suite d'une soirée commencée devant un whisky (PV Torben)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité






MessageSujet: Suite d'une soirée commencée devant un whisky (PV Torben)   Dim 2 Jan - 18:15

Il avait bien compris quand je lui avais parlé de ce que je fumais ou ne fumais pas. Mais je m'en foutais royalement. J'allais pas avoir honte depuis le temps que je fumais des joints ... j'en serais morte ... de honte si c'était le cas. Et puis je n'étais plus accro à la drogue comme du temps où mon mac me tenait aussi de cette façon. Tout y passait à cette époque et pas que de l'herbe. Je pouvais remercier Laroy de m'avoir tirer de cette merde. J'eus certainement plus honte de sa remarque à propos de son nom. J'y avais même pas fait attention. Fallait-il que je sois troublée ce soir, sans doute la conséquence de mon tournage de merde de l'après-midi. Quand il me redit son nom, je réalisais qu'effectivement il me l'avait dit, au moment où je m'étais moi-même présentée. Normal! surtout qu'à ce moment j'avais pas encore abattu mes cartes de séductrice et prostituée.

Je l'entrainais donc jusqu'à la voiture et nous montames dans la caisse ... moyennement confortable mais elle roulait c'était bien l'essentiel. je lui montrais quelques réussites architecturales de notre bonne ville. Il y avait de quoi parfois vous donner envie de gerber mais bon ... on passait pas dans les quartiers de la ville les plus huppés.

Quand nous arrivames au motel, le néon brillait de 1000 et un feux, enfin peut-être un peu moins car le gérant devait pas trop s'empresser de faire les réparations quand une panne se produisait. Il n'y a pas de petites économies. Et puis cela donnait un peu plus de discrétion aux lieux. On arrivait sur le parking un peu dans l'obscurité et on pouvait descendre de voiture sans se faire remarquer. Je venais souvent ici et j'étais ce qu'on pouvait appeler une habituée. Ce devait le gardien de nuit habituel, le grand noir que je connaissais bien, Teddy. J'en gardais pas que des bons souvenirs de cet endroit, notamment quand je m'étais fait bousillé les vitres de ma caisse par cet enfoiré qui voulait pas payer! Putain je m'étais fait avoir sur toute la ligne ce soir-là. On avait baisé mais il m'avait surtout baisée en payant rien et en m'abimant ma caisse.

Ca fait partie des risques du métier. Il fallait espérer que mon mec de ce soir soit pas du même genre. Mais il avait l'air réglo. On verrait bien la suite. Je perdais pas à chaque coup merde! Je coupais le contact et débouclais ma ceinture.

"On est arrivé chéri ... tu vois je t'avais promis que c'était pas le luxe mais discretion assuré. Et tu ruineras pas pour la piaule. Teddy te fera un prix d'ami quand il verra avec qui tu es !"

Nous descendimes de voiture et je me dirigeais vers l'entrée. Il n'y avait que cinq ou six voitures dans le parking. Pas de problème donc pour avoir une chambre. Surtout que la rotation est souvent rapide dans ce genre d'endroit, avec des couples qui passent une ou deux heures et se tirent. Mais je préfère toujours avoir une chambre qui a pas encore servi ... question propreté et confort j'ai mes exigences. C'est pas le cas de toutes les poules du coin. Le grand noir était bien derrière son comptoir. Et il m'adressa un grand sourire, ravi de me revoir depuis le temps que j'étais pas venu ici, au moins une semaine !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Suite d'une soirée commencée devant un whisky (PV Torben)   Dim 2 Jan - 18:43

    Je suivais la jeune femme au silence, ayant seulement mon sac avec mes affaires courantes sur moi. Je n'aimais guère me retrouver dans un transport que je ne savais pas sécurisé, mais j'étais convaincu de pouvoir gérer la situation, même en cas de gros pépin. Un 9mm semi automatique est toujours utile pour se tirer des guêpiers les plus emmerdants. Pas des gros guêpiers, c'est sûr. Pour tuer, valait mieux disposer d'une camelotte plus grosse. J'entrais dans la voiture. Pas un tacot, puisque ça roulait pas mal. Visiblement, l'endroit avait déjà été bien utilisé. Je me demandais si Ima prenait les passes dans sa voiture. Nous ne lâchames presque aucun mot en route. Je mémorisais la route que nous prenions. Cartographier les lieux mentalement était toujours important. Quand on se retrouve seul et dans la merde, vaut mieux toujours savoir par quel côté se barrer discrètement. De toute évidence, je choisirais bel et bien ce quartier si je voulais me planquer des flics ou de membres de gangs quelconques. Mal famé, plutôt obscur. Je saurais m'y fondre, et j'y trouverais le terrain nécéssaire à l'exercice de mes compétences de tueur. Au bout de quelques minutes de trajet, nous arrivions à destination. L'endroit avait effectivement l'air miteux. Ima se gara sur le parking, et je sortais mes affaires. L'air me cingla le visage. Il faisait plus frais dehors que dans la voiture de mon accompagnatrice... Elle m'appela « chéri », ce que je trouvais un peu déplacé mais amusant, et me garantit que malgré l'aspect miteux, je ne me ruinerais pas. Tant mieux, parce qu'entre la passe si j'assurais pas et la piaule... Je claquerais bien vite l'avance que l'IRA m'avait donné pour m''installer.


    | Tu as l'air de bien connaître l'endroit... Allez, on y va. |


    Un coup d'oeil à Ima suffit à l'homme pour me proposer un rabais. Je ne pairais la chambre qu'une misère aussi longtemps que restera Ima, et je savais aussi que j'aurais un rabais sur la longueur; avoir des clients habituels était une source de revenus appréciable pour le proprio. Je donnais un billet, j'eus une clé en échange. Chambre 15. Il nous fallut quelques instants pour rejoindre l'endroit. J'ouvrais la porte et allumais la lumière. Premier réflexe; les sorties et les points faibles. Une fenêtre devant, une derrière. Feu croisé possible. Une petite fenêtre dans la salle de bain, donnant sur le parking. Parfait. Je jette mon sac sur le lit, et me retourne vers la jeune femme. Je presse mon corps contre le sien, la pousse dos contre la porte refermée, et emprisonne ses lèvres avec les miennes. Je laisse mes mains caresser ses hanches, son bassin, passer dans son dos.


    | Montres moi ce que tu sais faire... |
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Suite d'une soirée commencée devant un whisky (PV Torben)   Dim 2 Jan - 19:06

C'est la chambre 15 qui va nous accueillir pour nos galipettes. J'y suis déjà venu et je sais que sommier du lit est pas trop défoncé, juste quelques couinements quand on y va un peu fort. C'est la musique qui berce la nuit des couples illégitimes qui viennent ici. Ya pas que des putes mais surtout quand même. On aperçoit de temps à autre des voitures que l'on rencontre habituellement dans des lieux plus chics mais qui recherchent la discrétion de l'endroit.

Dès que nous sommes dans la piaule, Torben inspecte les lieux, j'en acquiers la certitude à voir son regard faire discrètement le tour des murs et surtout des ouvertures. ce type a visiblement quelque chose à cacher. Ce n'est pas un simple représentant de commerce. Pas possible! Mais je m'en fous après tout. Je suis pas là pour espionner, pour le compte de personne. Ya déjà suffisamment de monde comme ça dans la ville pour surveiller les affaires des uns et des autres. Mon job c'est toute autre chose et ça me plait beaucoup plus. Le sac de l'homme qui m'accompagne se retrouve projeté sur le lit et alors c'est un drôle de changement chez lui.

J'ai l'impression d'avoir un autre homme devant moi, cette fois-ci répondant tout à fait au mec classique se trouvant avec une meuf plutôt bandante. Il est en train de tomber la carapace. Il presse son corps contre le mien, me collant le dos à la porte, ses mains caressant mes hanches, mes fesses, ses lèvres venant m'embrasser, un baiser brulant du désir accumulé depuis que j'ai commencé à le draguer dans le bar. Il peut enfin laisser libre cours à sa sensualité et ne s'en prive pas, me demandant dans un murmure de lui montrer ce que je savais faire.

"tu préfères que j'improvise ou ... tu as des préférences?..."

Mon expérience de ce genre de rencontre m'a fait comprendre qu'il y a les deux sortes de client, celui qui aime être surpris et celui qui a ses petites habitudes. Je préfère laisser le choix. Mais j'ai dans la tête qu'avec lui ce serait plutôt le genre à laisser carte blanche. Ce ne sera pas pour me déplaire. Au moins je peux constater que ce n'est vraiment plus le même homme que celui que j'avais face à moi dans le bar. Et j'en frissonne déjà de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Suite d'une soirée commencée devant un whisky (PV Torben)   Dim 2 Jan - 21:11

    Je n'avais pas pu taire mon désir plus longtemps. Ma dernière partie de jambes en l'air remontait à des mois, peut être. En tous cas plusieurs semaines, avant mon départ d'Irlande du Nord pour le sud, puis pour les Etats Unis. Je ne consacrais que fort peu de temps à la conquêtes de maîtresses, et encore moins aux prostituées. J'aimais les femmes, plus que toute autre forme de loisir sans doute, mais je n'avais plus du tout la tête au sexe depuis... Depuis longtemps. Jana, encore. Je rejetais très vite ces pensées morbides. Ce soir, j'allais me soulais d'alcool et de sexe, oublier la ruine qu'était devenue ma vie, et décompresser un peu. J'allais me faire plaisir, même, chose de plus en plus rare. J'embrassais les lèvres d'Ima. Je ressentais un léger goût, mais aussi une certaine dureté de ses lèvres. Elle avait déjà beaucoup embrassé aujourd'hui, sans aucun doute. Je repoussais là encore ces idées. Dans cette chambre, il n'y avait qu'elle, et moi. Je pressais mon corps contre le sien. L'alcool guidait mes actes, fébriles. Elle me demande ce que je préférerais. Je me détache un instant d'elle, la gardant tout de même dans mes bras. Je voulais retrouver toutes ces sensations, et je ne voulais pas d'un robot...


    | Laissons nous aller à nos sens. Si je voulais une machine à accomplir les fantasmes de façon mécanique, je ne t'aurais pas choisie. |


    Parce que malgré la situation et les apparences, qu'elle se trouve ici et maintenant ne dépendait après tout que de mes choix personnels. Je recommence à l'embrasser, je ferme les yeux. Sensations retrouvées. Je passe ma main sous ses vêtements. Je caresse du bout des doigts sa peau douce et délicate. Je me détache de ses lèvres pour sentir l'odeur de son cou, avant d'y déposer de brûlants baisers.


    | Laisses moi commencer... |


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité






MessageSujet: Re: Suite d'une soirée commencée devant un whisky (PV Torben)   Dim 2 Jan - 22:12

Je le sens fébrile ... peut-être le voyage qu'il a fait. Il m' parlé d'une société irlandaise ... viendrait-il de ce pays? ... le voyage est long. peu importe d'ailleurs. L'homme qui gardait une certaine distance pour ne pas dire une certaine froideur dans sa manière de discuter avec moi est devenu plus doux, plus entreprenant aussi. Ses gestes se font de plus en précis et indiscret. Je sais qu'il sera un amant fougueux et inventif et cette perspective me réjouit, me rassure. Il va me faire oublier cette triste après-midi, ces heures passées à attendre un mâle en panne de sexe sur ce plateau devant les caméras.

Je ne sais pas si Torben est un habitué des prostituées ... je parierais plutôt que non. je le verrais bien avec une femme qui l'attend gentiment dans la demeure familiale à quelques milliers de kilomètres de là. Il est là pour affaires ... il a bien le droit de décompresser un peu. Il s'est légèrement écarté de moi mais sa main glisse encore sur ma peau et me fait frissonner. Les amants que j'ai, sur les plateaux de tournage, dans ce genre de motel, dans ma voiture, chez moi, au club parfois, tous ces mecs seraient bien étonnés de savoir à quel point je simule rarement mon plaisir avec eux. Tous ne sont certes pas des champions du sexe et il y en a qui s'avèrent de meilleurs étalons que d'autres. Mais j'aime le sexe. C'est devenu quasiment une drogue pour moi.

Il veut commencer et je le laisserai bien entendu faire. Il est de nouveau tout contre moi, soulevant mon chemisier blanc pour venir glisser sa main sur mon ventre, remontant doucement jusqu'à ma poitrine. Il me donne l'impression de rechercher des sensations oubliées, plongeant sa tête contre moi, m'embrassant le cou, s'enivrant de mon parfum, une eau de toilette Guerlain aux fragrances fraiches et sensuelles dont j'ai eu le temps d'utiliser le vaporisateur quelques instants avant de sortir du bar.

Sa bouche devient plus taquine alors que je le guide tout doucement, sans paraitre imposer quoi que ce soit, vers le lit. La lumière tamisée de la pièce éclaire son visage, mélange étonnant de douceur, de fragilité, de violence contenue, de détermination aussi. Curieux mélange pour un soi-disant représentant de commerce. Tandis que sa main, ferme, cherche à atteindre ma poitrine, je relève une mèche de ses cheveux tombée sur son front barré, je le remarque alors, de discrètes rides. Mon souffle devient un peu plus court alors que ses gestes se précisent.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Suite d'une soirée commencée devant un whisky (PV Torben)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Suite d'une soirée commencée devant un whisky (PV Torben)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sons Of Anarchy RPG :: ANARCHIVES :: You ain't comin' back-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com